Thymus, source de vie : exercices de yoga pour le bonheur et l’empathie

Publié le : 23 novembre 20225 mins de lecture

Le thymus se trouve au centre de notre poitrine, sous le sternum et près du cœur. En grec, thymos signifie énergie vitale.

C’est une glande qui est active surtout pendant l’enfance et il semble qu’avec la croissance et l’arrivée de l’âge adulte, elle ait tendance à se rétrécir, jusqu’à presque disparaître. La science doit encore clarifier de nombreux points concernant le fonctionnement du thymus et son utilité pour notre santé.

La principale fonction du thymus

À l’heure actuelle, nous savons que la principale fonction du thymus est une fonction immunitaire et concerne la contribution à la production de cellules T, également connues sous le nom de lymphocytes T. Ces cellules vont former les défenses immunitaires grâce auxquelles notre corps se protège des attaques extérieures. Le thymus est donc davantage considéré comme une glande immunitaire que comme une glande endocrine.

Le thymus produit une substance appelée thymosine, identifiée dans les années 1940 par Allan Goldstein comme une substance produite naturellement par la glande thymique, agissant dans la maturation du système immunitaire et dans la production de ce qu’on appelle les cellules T.

Plus précisément, comme le souligne l’hôpital Humanitas, le thymus fait partie du système lymphatique, un réseau de fins vaisseaux chargés de transporter les lymphocytes, un type de globules blancs qui aident le corps à combattre les infections. Le thymus produit des lymphocytes T, qui tuent les virus, et stimule les lymphocytes B pour produire des anticorps qui combattent les bactéries.

Il semble que pendant longtemps, le thymus a été considéré comme une glande presque inutile, surtout une fois que nous avons atteint l’âge adulte, mais aujourd’hui nous commençons à comprendre que le thymus pourrait être un pilier vraiment fondamental du système immunitaire et que son bon fonctionnement pourrait être lié à notre santé et à notre bonheur.

L’espoir est que la médecine et la science s’intéressent de plus près à l’importance du thymus et à son fonctionnement réel, car cette glande est apparemment très réactive aux attaques des microbes et des toxines et est également sensible à l’exposition à la lumière, aux odeurs, aux sons, aux mots et aux émotions.

Si l’on cherche une correspondance entre le thymus et les émotions, le thymus est sans aucun doute lié à l’amour, au bonheur et à nos sentiments les plus profonds. Dans le yoga, le thymus est lié au cakra du cœur (le quatrième cakra, Anahata), auquel sont associés les sentiments d’affection et d’empathie.

Les bienfaits du thym

Résumons les caractéristiques et les bienfaits du thym.

  • C’est une glande des systèmes immunitaire et lymphatique.
  • Produit de la thymosine
  • Contribue à la formation des lymphocytes T
  • Stimule les lymphocytes B
  • Il nous aide à combattre les virus et les bactéries
  • Correspond au cakra du cœur
  • Il est associé à l’amour, l’affection et l’empathie… et augmente l’aura qui « protège » le corps subtil.

Exercices de yoga pour le thymus

Il existe des exercices de yoga centrés sur le chakra du cœur auquel correspond le thymus.

Il s’agit notamment des asanas (postures) du Hatha Yoga dédiés à  » l’ouverture  » de la poitrine et du thorax.

  • Bhujangasana (pose du cobra)
  • Dhanurasana (position de l’arc)
  • Matsyasana (posture du poisson)
  • Ustrasana (pose du chameau)
  • Virabhadrasana (pose du guerrier)

1) Bhujangasana (position du cobra)

Dans l’asana du cobra, commencez en position couchée. Relevez votre poitrine en appuyant sur les paumes de vos mains, qui restent posées sur le tapis, et contractez vos fessiers pour protéger le bas du dos.

2) Dhanurasana (position de l’arche)

L’asana de l’arche est également réalisée en position couchée. Levez à la fois le torse et les jambes de manière à pouvoir saisir les chevilles avec les mains.

3) Matsyasana (posture du poisson)

La posture du poisson se pratique en commençant par s’allonger sur le tapis en position couchée. Il existe des variantes avec les jambes croisées ou étendues, avec les mains jointes au niveau du cœur ou avec les bras le long du corps.

4) Ustrasana (pose du chameau)

La pose du chameau est une asana à genoux qui permet de diriger la poitrine vers le haut. Les bras sont d’abord amenés vers l’avant, parallèlement au sol, puis vers l’arrière, jusqu’à ce que les chevilles soient saisies.

5) Virabhadrasana (posture du guerrier)

Dans la posture du guerrier, les bras sont dirigés vers le haut ainsi que la poitrine et les yeux. Les jambes sont écartées et en particulier la jambe avant doit être perpendiculaire au sol et former un angle droit avec la cuisse.

La fonctionnalité du thymus pourrait s’étendre au-delà du système immunitaire, mais nous devrons attendre de voir quelles seront les futures découvertes scientifiques de ce point de vue. En attendant, nous pouvons faire de l’exercice et rester en bonne santé grâce au yoga.

Plan du site